C’est une sorte de réflexion que de temps en temps on lit des nouvelles similaires sur la fermeture au tourisme de lieux d’une beauté exceptionnelle et rare mais en danger à cause de l’afflux excessif de personnes.

Est-il juste d’interdire aux visiteurs, pour toujours ou pour une certaine période, l’accès à ces lieux exceptionnels ?

En plus des lieux potentiellement en danger, la discussion pourrait également s’étendre à ceux qui sont déjà protégés, des lieux auxquels on ne peut accéder que par un tourisme extrêmement contrôlé et limité, comme le nombre de personnes, ou auxquels on ne peut accéder qu’en payant des prix élevés.

Est-ce que cette affirmation est correcte ? le voyage deviendra-t-il de plus en plus l’apanage de quelques personnes seulement ?

Il est bien évident que la cause de la destruction ou de l’appauvrissement de certains écosystèmes naturels très fragiles dépend de l’homme, un des rares êtres sur la planète Terre qui ne fait que des proies, et qui n’en est pratiquement jamais. Il exploite son environnement sans rien donner en retour. Vous pouvez tous vous accorder sur l’affirmation qu’il faut mettre un terme à toute cette exploitation, car il y a des êtres vivants et des écosystèmes fragiles qui n’ont aucun moyen de se défendre contre l’invasion de l’homme. De plus, l’adoption de ce type de réglementation du tourisme a permis de garantir que l’écosystème des îles ne s’effondre pas, au détriment non seulement de la flore et de la faune locales (et des habitants aussi bien sûr), mais aussi des générations futures de visiteurs. 

Quelle est la valeur d’une expérience exceptionnelle ?

Pour utiliser un mot dont on abuse même parfois de nos jours, ce n’est pas durable. C’est le résultat d’une mauvaise éducation à la notion de valeur, ce qui est gratuit a toujours eu peu de valeur, et le tourisme et les voyages semblent être devenus une sorte de droit inaliénable pour tout un chacun.

Le voyage n’est pas un droit inaliénable de l’humanité

Le voyage est une grande chose mais comme le coût est faible, et qu’il semble que même avec peu d’argent on peut emporter beaucoup d’expériences, on pense peut-être que tout est dû à tout le monde, sans conséquences. Malheureusement, ce n’est pas le cas et les conséquences sont payantes, nous ne voulons pas être ceux qui les payent, c’est tout. Tout le monde, les simples voyageurs, les blogueurs et les personnes travaillant dans l’industrie du tourisme devraient tout d’abord être plus conscients.