Le sport équestre nécessite des sols et terrains adéquats. La filière équine évolue énormément et fait vivre des milliers individus. D’ailleurs, des particuliers amateurs et professionnels investisseurs s’y intéressent depuis des années. Ce monde englobe plusieurs activités. Les chevaux et le terrain sont les principaux capitaux. La stabilisation des sols équestres peut être réalisée par plusieurs solutions selon la situation.   

Le monde de la filière : plusieurs activités concernées

L’écurie ou l’étable est le point de départ de la filière équine. C’est l’endroit où se logent les chevaux. Ces derniers existent en plusieurs types (chevaux de course, chevaux d’équitation d’exposition et d’élevage) notamment pour obtenir des nouveau-nés hybrides. D’autres sont encore utilisés comme un moyen de transport.

D’habitude un homme s’occupe quotidiennement avec patience et amour des chevaux comme l’équestre. De nos jours, des milliers de personnes vivent et gagnent leur pain quotidien grâce aux courses des chevaux. Des sociétés hippiques ou clubs équestres organisent des concours et courses qui vont faire vivre des familles.

L’art équestre ou équitation académique fait aussi partie de la filière équine tout comme le tourisme et la promenade à cheval. D’autres professionnels responsables d’écurie des sols équestres utilisent plusieurs systèmes ecoraster dans leur métier. Tout cela montre que la carrière équestre est encore vaste et accessible aux individus intéressés. Mais tout ce monde dépend particulièrement des chevaux et des terrains.       

Les chevaux et le terrain sont les principaux capitaux

Les chevaux et terrains sont les bases principales de la filière équine. L’écurie active doit être bien entretenue par les responsables. Il en est de même pour les chevaux de course. Ces derniers devraient être traités particulièrement avec l’assistance de vétérinaires. Les montures sont les raisons d’être de la filière équine. Leur état de santé est directement lié à l’état financier des connaisseurs et professionnels investisseurs.

Ceci dit, les terrains sont également importants pour tous les courses et concours hippiques. La mauvaise qualité du sol peut affecter le confort et le bien-être d’un cheval. Elle peut même causer des accidents pendant les courses. La réalisation et la réussite des courses organisées dépendent particulièrement de la qualité du terrain. C’est pourquoi il est indispensable et important d’assurer la stabilisation des sols équestres avec des solutions appropriées.      

Stabilisation des sols équestres : plusieurs solutions sont adaptables

Plusieurs solutions peuvent être adaptées et choisies concernant la stabilisation des sols équestres. Cette démarche doit commencer à l’ecurie exterieur, car la stabilisation des sols joue un rôle très important.

La qualité du sol est par exemple une condition incontournable pour la sécurité des chevaux et l’homme qui se trouve au dos du cheval. Les allées conduisant les chevaux vers l’écurie sont les premiers sols à stabiliser.

Le système par ecoraster permet de mettre des installations facilitant l’évacuation d’eau et des pluies. La stabilisation des sols équestres est aussi possible en construisant des dalles drainantes comme système d’aménagements. Il en est même pour nivèlement plane du terrain.

Les sables et cailloux peuvent être adaptés pour stabiliser les sols. Le décapage des sols végétaux et l’utilisation de géotextile avec les sols argileux sont aussi des moyens efficaces pour stabiliser les sols équestres.

Ces trois solutions de stabilisation minimums, sans fondation et la stabilisation standard sont adaptables pour assurer une stabilisation des sols équestres. Ces systèmes peuvent être utilisés, mais suivant les caractères et les coupes géologiques des sols à traiter. Les terrains ayant des caractères géologiques argileux sont faits pour la stabilisation minimum. Mais le système sans fondation est un système provisoire. Les dalles de stabilisation sont plus intéressantes. La stabilisation des sols par les dalles est durable permettant ainsi de garder longtemps les élasticités des terrains.