Les risques d’accident sont très nombreux sur un chantier. Chaque travailleur se doit ainsi de se protéger avec des vêtements et des équipements spécifiques destinés à cet effet. Les EPI vous seront d’une aide précieuse pour éviter les risques de blessures auxquels vous vous exposez lors de vos travaux. Découvrez comment bien s’équiper pour travailler sur un chantier.  

L’EPI : qu’est-ce que c’est ?

L’EPI ou l’équipement de protection individuel est un ensemble de vêtements et d’équipements spécialement conçus pour protéger les travailleurs de chantier face aux risques d’accident auxquels ils sont exposés sur leur lieu de travail. Il s’agit, plus précisément, d’un moyen de prévention final au cas où les autres mesures de sécurité mises en place sur ces lieux sont épuisées. Selon le Code du travail, le port d’un equipement de protection individuel est obligatoire pour chaque travailleur de chantier. Cette loi s’applique aussi bien aux salariés à plein temps qu’aux salariés temporaires. Par ailleurs, l’employeur est tenu de veiller sur la santé de ses employés durant les heures de travail. En général, l’équipement de protection individuel est subdivisé en trois grandes catégories. D’abord, il existe l’EPI de classe I qui englobe les équipements de protection contre les risques mineurs au chantier. Ensuite, l’EPI de classe II qui unit les équipements de sécurité destinés pour les risques susceptibles de provoquer des dommages importants. Enfin, l’EPI de classe III conçu pour se protéger des risques très graves, voire mortels. Il faut noter que l’EPI peut être utile dans différentes activités où les risques d’accident sont encourus. Par exemple, vous pouvez en avoir besoin lors de vos petits bricolages à la maison ou lors de vos travaux de réparation de maison. Pour en savoir plus, cliquez sur ce site.

La protection de la tête

Les EPI de sécurité de la tête sont indispensables sur un chantier. D’abord, il existe les casques de protection destinés à vous protéger au cas où des objets vous tombent dessus ou lorsque vous vous cognez contre des objets immobiles. Ces casques doivent résister au froid et être électriquement isolants. Ils doivent également être parfaitement adaptés à la taille du crâne de leurs utilisateurs et dotés d’un système permettant le réglage au niveau de la jugulaire. Aussi, des casquettes anti-heurt devront être mises afin de se protéger contre les risques de chocs légers. Pour les oreilles, il existe les bouchons et les coquilles antibruit. Leur niveau de protection est similaire. Les bouchons d’oreilles sont moins chers à l’achat, mais ils sont souvent difficiles à manipuler surtout avec des gants. Les coquilles antibruit, quant à elles, sont très pratiques pour bénéficier d’une excellente protection par intermittence. Leur seul bémol c’est qu’elles peuvent devenir inconfortables surtout durant les périodes chaudes. En ce qui concerne les yeux, chaque ouvrier doit mettre une lunette de protection ou un masque de soudure. Ces derniers permettent de se protéger de la poussière, des étincelles et des vapeurs, susceptibles d’être néfastes pour les yeux. Pour le nez et les voies respiratoires, l’utilisation des masques filtrants ou isolants est nécessaire. Ces masques permettent de purifier l’air et d’éviter que de la poussière ou des vapeurs toxiques pénètrent dans les poumons.

La protection du corps

Outre la tête, le corps est également exposé aux risques d’accident dans les zones de chantier. Ainsi, pour le protéger, les salariés de chantier doivent mettre des vêtements de protection spécifiques. La manutention de produits chimiques, l’exposition à un environnement poussiéreux ou encore l’utilisation d’outils coupants dans les zones de chantier est dangereuse et peut laisser des traces irrémédiables sur le corps. Ainsi, grâce au port des EPI de protection destinés au corps, ces risques sont de plus en plus réduits, voire totalement exclus selon le cas. Différents types de vêtements de protection sont disponibles. Ils sont facilement reconnaissables grâce à leurs bandes rétro-réfléchissantes. Pour plus d’efficacité, il convient de s’équiper de modèles qui ont été spécialement fabriqués pour fournir une meilleure visibilité et se protéger des intempéries. Il faut savoir que certains vêtements de protection peuvent résister aux déchirures et aux salissures. Ils constituent ainsi un excellent choix afin de renfoncer la securite du corps.

La protection des membres

La sécurité de vos membres est aussi à considérer lors de vos travaux. D’ailleurs, ils font partie des plus exposés aux dangers dans les zones de chantier. Afin de protéger vos mains et vos pieds des risques d’accident, les gants et les bottes sont indispensables. Toutefois, il faut savoir que ces équipements devront répondre à des normes sécuritaires pour pouvoir vous protéger sur votre lieu de travail. Ils devront être fabriqués à partir de matériaux robustes et résistants. Ils devront être en mesure de vous protéger contre les produits chimiques, les risques de coupures, etc. Il est recommandé de privilégier les gants et les bottes qui disposent d’une forte résistance à l’usure, aux déchirures et aux perforations. Seuls ces équipements de protection pourront assurer la sécurité de vos membres sur votre lieu de travail.