De nos jours, on trouve de plus en plus de formations professionnalisantes, idéales pour ceux et celles qui désirent intégrer de suite le monde professionnel après le Bacc. Poursuivre ces genres de cours est aussi un moyen de réorienter sa carrière, ou encore d’acquérir des connaissances complémentaires qui peuvent être nécessaires pour l’obtention d’un poste. Vivant en plein dans l’ère du numérique, se tourner vers le secteur de l’informatique constitue une occasion à saisir. En effet, conscient de ses multiples avantages, on constate que de nombreuses entreprises s’orientent vers la dématérialisation et la gestion des données numériques, en intégrant un système informatique pour leurs activités. Découvrez dans cet article le déroulement d’un bachelor informatique.

Que veut dire le terme « Bachelor » ?

Le terme « Bachelor » est tout simplement le diplôme équivalent à une licence. C’est une formation qui se déroule sur trois ans, après l’obtention du Baccalauréat, marquant la fin du premier cycle d’études supérieures. Sa place se situe donc entre le profil de technicien (Bacc +2) et d’ingénieur (Bacc +5). Un bachelor informatique par conséquent est un titre qu’on obtient après le suivi d’une formation de trois ans dans un établissement correspondant. Différent d’un cursus universitaire général, il propose une méthode d’enseignement qui permet d’acquérir de suite, une expérience à la hauteur des attentes d’une entreprise. Plus précisément, c’est une formation professionnalisante qui peut permettre à un étudiant d’affronter immédiatement le domaine professionnel, ou encore de poursuivre ses études, même à l’étranger. De manières générales, un bachelor informatique se déroule selon les étapes à découvrir ci-dessous.

L’intégration des connaissances de base

Tout comme n’importe quelle formation, professionnalisante ou non, la première étape va permettre à une personne d’intégrer les bases d’une filière. Dans le secteur informatique, cela débute par la compréhension même du mot « informatique », qui signifie le traitement automatique des informations. Durant cette phase, la première année, les étudiants seront amenés à se familiariser avec tout ce que le domaine leur propose. Qu’il s’agisse de la partie matérielle (Hardware en anglais), ou de celle des logiciels (Software). En plus de la partie théorique, divers projets seront à traiter. Des projets sur l’apprentissage de l’architecture matériel et logiciel d’un ordinateur, la programmation de logiciels de bureau ou web, mais aussi des travaux pratiques pour la compréhension des systèmes et réseaux informatiques.

Le choix d’une spécialisation, et une première expérience professionnelle

Le monde de l’informatique vous propose un large choix de possibilité. La seconde année du cycle de la formation en bachelor informatique, va donc consister au choix de la voie à poursuivre. Durant cette période, après avoir eu un aperçu, les étudiants auront à opter, à quelle branche de l’informatique veulent-ils appartenir. En-cas général, deux options leur sont proposées : le secteur des systèmes et réseaux informatiques, et l’ingénierie logicielle. Les cours, les travaux pratiques, ainsi que les projets seront donc orientés en fonction de la filière choisie. Cette période consiste à approfondir ses connaissances, et à accéder à une formation et des exercices plus avancés, comme la mise en place de la gestion d’un parc informatique, ou encore le développement d’un programme fonctionnel. Après avoir acquis les connaissances nécessaires, effectuer des travaux pratiques pour les consolider, la troisième année sera dédiée au premier pas dans le domaine professionnel. En effet, pratiquer au sein d’un établissement de formation est une chose, affronter des situations réelles en est une autre. Un stage en entreprise est le meilleur moyen de gérer les demandes et les problèmes courants dans le monde du travail. Le stage effectué consiste à atteindre trois buts principaux : se familiariser avec le quotidien d’un travailleur, la mise en pratique de ses connaissances, et la validation de ses compétences. Arpenter les couloirs et les bureaux d’une société n’est pas suffisant. La fin d’un stage doit se conclure par la rédaction d’un rapport ou d’une mémoire, et sa présentation devant un jury lors d’une soutenance. Ce n’est qu’après avoir traversé toutes les étapes énoncées précédemment, qu’un étudiant aura un titre certifié à la fin de son premier cycle d’études supérieur. Il pourra choisir de postuler immédiatement pour un poste après, ou encore de poursuivre ses études vers l’ingéniorat.