La mesure de la fièvre doit être prise en cas de signes d’augmentation de la température. Notre corps a besoin d’une « température de fonctionnement » de 37 °C pour fonctionner correctement. En cas de fièvre, la température du corps est élevée car l’organisme humain combat les agents pathogènes et la valeur normale est dépassée. Qu’est-ce que la fièvre exactement ? Où peut-on le mieux mesurer la température corporelle ? Toutes les informations dans l’article suivant.

Quand avez-vous de la fièvre ?

La température corporelle normale peut non seulement varier d’une personne à l’autre, mais elle est également sujette à des fluctuations en fonction du moment de la journée. En général, une température comprise entre 36°C et 37,4°C est considérée comme normale. Chez les femmes, la température du corps augmente également de 0,5 °C pendant l’ovulation et la grossesse.

Les fièvres supérieures à 42,6 °C entraînent des lésions des organes et des tissus qui sont mortelles. En plus de l’augmentation de la température, typique de la fièvre, il y a quelques symptômes supplémentaires qui accompagnent cette situation.

Quel est le meilleur thermomètre pour mesurer la fièvre ?

Une distinction générale est faite entre deux types de thermomètres cliniques : le thermomètre dit de contact et le thermomètre à infrarouge. On présente les deux modèles en détail.

Thermomètre de contact

On distingue le thermomètre à expansion classique (thermomètre en verre rempli d’un liquide qui se dilate avec la chaleur) et le thermomètre clinique numérique (technique de mesure électronique).

  • Thermomètre à expansion (thermomètre en verre) : ne nécessite pas de pile, est 100% étanche, facile à nettoyer et à désinfecter, convient aux patients souffrant d’une allergie de contact au nickel. Longue durée de mesure, risque de casse, lecture imprécise
  • Thermomètre clinique numérique : enregistrement rapide de la température, écran LCD pour une lecture facile, signal acoustique lorsque la mesure est terminée. Cela nécessite des piles et ne convient pas aux patients souffrant d’une allergie de contact au nickel tout en étant non étanche.

Thermomètre infrarouge

Ces appareils détectent la chaleur corporelle rayonnée du front ou du tympan à travers une lentille. La chaleur enregistrée est ensuite affichée sur un écran sous forme de température. En raison de la rapidité de mesure et de la facilité de manipulation, ce thermomètre est très populaire auprès des médecins. Il existe trois versions de ces appareils :

  • Thermomètre auriculaire
  • Thermomètre frontal
  • Thermomètre auriculaire ou frontal combiné

Mesure du rayonnement infrarouge du tympan avec détermination ultérieure de la température du corps : mesure simple et rapide. Particulièrement adapté aux enfants à partir de 6 mois. Ne pas utiliser pour les infections de l’oreille.

Mesure de la température par capteur infrarouge sur le front : mesure hygiénique, car il n’est pas nécessaire d’insérer le capteur dans un orifice du corps. Cela est très adapté aux enfants tout en étant moins précis. L’appareil qui peut être converti d’un thermomètre auriculaire en un thermomètre frontal avec un accessoire.

Mesurer la fièvre dans l’oreille (auriculaire)

Mesurer la température du corps dans l’oreille à l’aide d’un thermomètre infrarouge est simple et rapide. Pour ce faire, on tire légèrement le pavillon de l’oreille vers l’arrière et vers le haut afin d’exposer le conduit auditif. La température ne doit pas être mesurée dans l’oreille des nourrissons de moins de 6 mois, car leur conduit auditif est trop petit pour les appareils habituels. Le patient ne doit pas se coucher sur l’oreille immédiatement avant la mesure, car cela fausserait le résultat de la mesure. En cas d’infection de l’oreille moyenne ou d’une autre maladie de l’oreille, la fièvre doit être mesurée dans l’oreille saine. Si les deux oreilles sont touchées, la fièvre doit être prise à un endroit différent.

Mesure de la fièvre dans les fesses (par voie rectale)

Bien que la mesure rectale de la température corporelle soit considérée comme la méthode la plus désagréable (surtout chez les enfants), elle est aussi la plus précise. Il reflète au mieux la température à l’intérieur du corps. Pour cela, le capteur d’un thermomètre à expansion ou d’un thermomètre numérique est inséré à environ 2 cm dans l’anus. Pour faciliter l’insertion, le capteur peut être recouvert de vaseline, par exemple, et le thermomètre doit être tenu fermement pendant le processus de mesure pour éviter qu’il ne glisse ou ne sorte. Avec le thermomètre numérique, un signal acoustique indique la fin du processus de mesure. Avec le thermomètre de verre classique, l’instrument doit rester dans l’anus pendant au moins 3 minutes. C’est la seule façon de garantir une mesure précise de la température.

Mesure de la fièvre sous l’aisselle (axillaire)

La mesure de la fièvre sous l’aisselle est la localisation la plus imprécise. Le capteur du thermomètre est fermement fixé à l’aisselle à l’aide de la partie supérieure du bras. Si un thermomètre à dilatation est utilisé, il est important de ne pas dépasser un temps de mesure de cinq minutes. Le risque de valeurs mesurées erronées est particulièrement élevé dans ce cas. La température peut s’écarter jusqu’à 2 degrés de la température rectale

Prenez la température sous la langue (sublinguale)

Avant de prendre la température, assurez-vous qu’aucun aliment ou boisson froid ou chaud n’a été consommé 30 minutes auparavant. Sinon, le résultat de la mesure sera inexact. Le thermomètre est placé sous la langue et la bouche doit rester fermée par la suite. Lorsqu’on prend une température à l’aide d’un thermomètre numérique, le signal acoustique met fin à la mesure. Avec un thermomètre de verre, la mesure prend environ cinq minutes. Après la lecture de la température rectale, c’est la méthode la plus précise. Les valeurs sont à peine inférieures à 0,5 degré sous la température rectale. La mesure de la fièvre ou de la température corporelle fait souvent partie d’un examen de routine.

Coronavirus et fièvre : informations actuelles

Le coronavirus (COVID-19) se manifeste notamment par des symptômes tels que la fièvre et la toux. Près de 90 % des personnes touchées ont de la fièvre et environ 70 % toussent. La toux est une toux sèche, souvent associée à un essoufflement, qui s’aggrave au cours de la période d’infection, et à la fatigue. Si vous souffrez de ces symptômes et pensez être atteint par le coronavirus, procédez comme suit :

  • Ne voyez pas votre médecin, appelez-le.
  • Appelez le cabinet de votre médecin de famille ou le service médical de garde.
  • En cas d’urgence aiguë, comme une détresse respiratoire, appelez les services médicaux d’urgence.
  • Préparez les informations : avez-vous eu d’autres symptômes ? Avez-vous été en contact avec une personne infectée par le COVID-19 ? Vous êtes-vous rendu dans une zone à haut risque ?