Le gazomètre assure plusieurs fonctions autour du gaz, il sert à la fois de le stocker, de l’emmagasiner et de le mesurer. On distingue plusieurs types de gazomètres, mais le plus utilisé est celui à double membrane servant à protéger mécaniquement l’enveloppe. Il présente plusieurs caractéristiques techniques.

Qu’est-ce que le gazomètre?

Le gazomètre a été inventé en Angleterre par Sattler en 1981 et n’a cessé depuis d’évoluer et de connaître un grand succès. Devenu aujourd’hui le réservoir le plus utilisé pour stocker le gaz et ses produits, il est à la fois souple et robuste et assure le stockage de tous les produits gazeux que ce soit pour les gaz courts tels que le CO2, l’hydrogène, l’hélium, l’oxygène, mais aussi le méthane et le biogaz. D’autre part, le gazomètre est aussi un stockage tampon que l’on utilise lors de la récupération du gaz tel que la méthanisation. La plupart du temps, le gazomètre est conçu avec des membranes intérieures et extérieures pour leur donner une souplesse idéale, il est souvent gonflable et doit être très étanche pour avoir la capacité de stocker le gaz. Vous pouvez cliquez ici pour en savoir plus

Gazomètre : les caractéristiques techniques :

Les produits gazeux sont classés parmi les produits dangereux à risque, ainsi leur stockage nécessite une prudence particulière pour éviter tout risque d’inflammation. C’est pourquoi le gazomètre doit répondre à plusieurs critères techniques pour être efficace. Il est souvent un appareil que l’on peut transporter facilement, il est gonflable et maniable et son installation est très simple. La plupart des modèles sont pliables de manière à ce que l’on puisse facilement les ranger après utilisation. D’autre part, le gazomètre est un appareil que l’on peut entretenir facilement, doté d’une étanchéité importante aux produits gazeux, c’est ce caractéristique qui lui permet de conserver tous les produits liés au gaz. Par ailleurs, la construction des gazomètres est régie par le règlement REACH, ainsi ils doivent être conformes aux exigences de ce règlement. Ils sont conçus pour résister aux différents produits chimiques tels que l’ozone et les rayons ultraviolets. Comme le gazomètre a pour rôle d’assurer la fluctuation des productions et de la consommation, il faut tenir compte du volume de stockage à choisir. La pression et les charges externes comme le vent, les températures et le soleil auxquels il va être exposé sont aussi des éléments importants à ne pas négliger. Le choix des dimensions dépend des besoins de chacun.  

Le gazomètre et ses différents équipements :

L’utilisation du gazomètre peut demander le recours à d’autres équipements optionnels et il faut savoir les choisir. Pour assurer par exemple la sécurité de son lieu de travail, choisir un contrôle de pression est nécessaire. Pour le renforcement des gazomètres, il existe également des équipements tels que les soupapes de sécurité. Par ailleurs, pour contrôler le niveau des produits gazeux  il faut avoir recours aux systèmes de surveillance de niveau. Comme le contenu d’un gazomètre est inflammable et toxique, il faut penser à anticiper tous les risques éventuels, pour cela il est conseillé d’utiliser une structure métallique de maintien pour assurer la fixation du gazomètre. Aujourd’hui, il existe plusieurs entreprises qui proposent des gazomètres adaptés à toutes les dimensions, mais aussi en fonction des propriétés des produits gazeux à traiter. La plupart de ces entreprises assurent à la fois la conception et l’installation du produit.