La valeur d’un bien objet d’un contrat de vente est un élément déterminant qui influe sur le prix de ce dernier. Un bien valeureux peut en effet être vendu très cher. Or, parfois, cette valeur n’est pas bien estimée. Un bien surévalué ou sous-évalué lèse toujours un des cocontractants. Pour ne léser personne, les biens immobiliers doivent faire l’objet d’une estimation immobilière. Découvrez alors la meilleure méthode pour le réaliser ainsi que les critères à privilégier.

L’emplacement et la superficie du bien

Plusieurs critères sont à prendre en compte pour déterminer la valeur vénale exacte d’un bien immobilier. Les premiers critères à ne pas négliger pour le savoir sont l’emplacement du bien ainsi que sa superficie. En effet, la valeur d’un bien situé dans un quartier résidentiel n’est pas la même qu’un bien situé dans un quartier populaire. Les prix immobiliers dans ce premier cas sont plus chers que pour le second cas. Il en est de même pour les biens situés en ville. Si votre maison se trouve dans une zone géographique dotée d’un climat variable, votre maison risque d’être vendue à un prix moindre. Une estimation immobilière qu’elle soit faite par des professionnels ou en ligne prend également en compte la superficie du bien. Un bien doté d’un grand espace est en principe plus valeureux qu’un bien avec une petite superficie. Toutefois, il faut bien reconnaitre qu’à chaque localisation, le prix du mètre carré d’un bien varié. Si votre bien se situe donc dans un secteur où le mètre carré est moins cher, même si vous avez une grande superficie, votre bien pourra couter moins cher que vous le pensez. Pour bénéficier d’une estimation gratuite, faites votre propre estimation immobilière en ligne et découvrez la vraie valeur de votre bien.

L’état du bien

La localisation ainsi que la superficie du bien ne sont pas suffisantes pour déterminer le prix de vente d’un logement. Son état joue également un rôle majeur pour son estimation. L’âge ainsi que le confort de la maison priment dans ce deuxième critère. Si votre immeuble est très ancien, votre bien immobilier sera estimé comme tel. Il en est de même s’il est moderne. À savoir juste que les maisons anciennes coutent généralement moins cher que les maisons contemporaines. Cela est surement dû au coût de leur construction, mais également aux normes auxquelles elles se soumettent. Le confort du bien est également déterminant dans ce second critère. En effet, les différents réseaux d’approvisionnement en eau, en électricité et en gaz ainsi que la qualité des différents canaux d’évacuation sont pris en compte. Ces derniers affineront encore plus l’estimation immobilière de votre bien immobilier et vous expliqueront le pourquoi du prix de vente de celui-ci. Avant de vendre logement donc, vous devez revoir ces points essentiels et faire les rénovations nécessaires afin que vous puissiez gagner encore plus dans la vente de ce dernier.

Les autres atouts du bien

Les clients aiment les biens originaux et personnalisés. N’hésitez pas à mettre en exergue les différents atouts de votre bien lorsque vous le mettez en vente. Bien évidemment, vous pouvez rénover et ajouter ces éléments si vous préférez rehausser la valeur vénale de votre bien. Toutefois, il faut que l’élément embellisse la maison et la rende plus pratique qu’avant. Il peut s’agir par exemple d’une piscine, d’une mezzanine, d’une dépendance, d’une terrasse, d’un grand jardin, d’un garage ou bien d’autres éléments remarquables. Il peut également s’agir d’un équipement comme l’existence d’une double vasque, d’un ascenseur, d’une crédence dans la cuisine, d’un escalier tiroir ou autres. Si vous vous demandez souvent « combien vaut ma maison ». N’hésitez pas à réaliser une estimation gratuite et rapide en ligne.