Avant, passer par la case intérim était considéré comme une situation de secours dédiée aux simples ouvriers à la recherche de travail. Aujourd’hui, ce n’est plus le cas car de plus en plus de sociétés font recours à des intérimaires et surtout des cadres hautement qualifiés pour les aider à sortir de la crise.

Contrairement aux mœurs, on a tendance à penser qu’être cadre, c’est obtenir un poste à responsabilité en CDI et une carrière bien tracée. Pourtant, les cadres souvent dotés de grande expertise professionnelle sont aussi embauchés comme travailleurs temporaires. On peut dire que ce phénomène est même devenu une tendance, car en seulement 10 ans, les cadres en intérim ont triplé. Aussi, des agences d’intérim se sont également lancées dans l’intérim de cadres de haut niveau. Tous les secteurs d’activités sont concernés par l’intérim des cadres en passant par le transport, le secteur des services, la restauration, la finance ou l’industrie.

Souvent, ces intérimaires sont embauchés pour redresser une société au bord de la faillite. Certaines sociétés embauchent des cadres aux compétences très pointues pour de nouveaux projets comme restaurer de nouveaux systèmes informatiques. En tant qu’intérim, la durée de mission est souvent aux environs de 6 à 18 mois. Bien sûr, les cadres intérim y trouvent aussi leur intérêt notamment grâce à une importante flexibilité horaire, une rémunération très attractive ou encore une prime de fin de mission. Pour les cadres, le poste intérim est aussi un moyen de transition vers un poste en CDI. En effet, c’est un moyen pour les jeunes cadres d’enrichir leurs expériences pour lancer leur carrière et une solution pour les cadres séniors de reprendre un emploi.

L’intérim des cadres va continuer à se développer. Il est considéré comme un passeport pour passer d’un poste en intérim vers un poste en CDI.