Depuis plusieurs millénaires, le lait a toujours tenu une place centrale dans l’alimentation de l’homme parmi tant d’autres aliments à cause de sa richesse en calcium. En effet, cet aliment nutritif influe grandement sur la santé en général, notamment pour les os.

Besoin réel de l’homme en calcium

Selon l’organisation mondiale de la santé (OMS), les besoins en calcium peuvent dépendre de plusieurs facteurs dont les plus importants sont les habitudes alimentaires et le mode de vie d’une population. Aussi, il s’avère logique de se prononcer sur le fait que les besoins pour les populations dans l’Europe de l’Ouest et de l’Amérique du Nord se différencieront totalement des besoins dans les pays où on ne consomme que très peu des protéines animales. Un rapport conjoint OMS/FAO en 2003 a fait mention que pour prévenir l’ostéoporose, l’homme a besoin d’un apport minimum de 400 à 500 mg de calcium par jour. Il faut souligner qu’un apport insuffisant en calcium serait néfaste à l’adolescent puisque c’est surtout à ce stade d’évolution qu’il est important de développé un solide capital osseux.

Le lait : incontournable pour optimiser l’apport en calcium ?

60 à 75% de l’apport en calcium pour les occidentaux provient des produits laitiers. Ce fait amène ainsi les partisans du lait à conclure que cet aliment est essentiel pour la santé. Les détracteurs du lait soutiennent par contre qu’on peut très bien se passer du lait pour obtenir des apports suffisants en calcium. Quoi qu’il en soit, s’il s’avère logique qu’il faut consommer un minimum de calcium pour maintenir la santé des os, rien ne prouve qu’en consommer beaucoup puisse augmenter pour autant la solidité des os. L’évidence est également flagrante du côté des détracteurs du lait car dans la vie, les gens qui consomment peu de produits laitiers ont souvent des carences puisqu’ils ne se donnent pas la peine de se procurer suffisamment de calcium ce qui nuit rapidement à leur structure osseuse. Nos os ont constamment besoins de calcium, les quantités varient évidemment du stade de développement auquel l’on se trouve.

Que peut-on faire alors pour avoir des os en bonne santé ?

Il est difficile d’affirmer que le calcium provenant des produits laitiers soit plus bénéfique pour la santé osseuse que celui d’autres sources (Tofu, sardines, Chou bok choy, etc.).  De plus, le paradoxe du calcium récemment mis à jour par l’OMS vient renflouer la situation. Dans la réalité, les taux des fractures de la hanche sont très élevés dans les pays développés alors que la consommation de produits laitiers, sources principales de calcium sont en augmentation. Selon les experts, la santé et la solidité de l’os dépendent à environ 80% de l’hérédité. Les autres facteurs, y compris la consommation de calcium, ne participent qu’à hauteur d’environ 20 à 30% sur la solidité et la santé de l’os. Pour favoriser la santé des os, il ne suffit donc pas d’optimiser les apports en calcium. Il faut penser à privilégier les autres aliments nutritifs et rester toujours actif. Enfin, le tabac, le sel, la caféine et l’alcool sont des éléments impactant la solidité des os. Il est important pour le développement de son ossature d’en limiter la consommation.