Lorsqu’on est confronté à une urgence dentaire, les douleurs peuvent être progressives et insoutenables. Si certaines lésions peuvent attendre votre prochain rendez-vous, d’autres doivent être soignées dans l’immédiat pour éviter des complications irréversibles. Dans cet article, nous allons vous expliquer comment repérer un dentiste de garde et quels sont les signes alarmants que vous ne devez pas prendre à la légère.

Les infections dentaires : faut-il consulter en urgence ?

Si vous essayez de trouver un dentiste, il y a de fortes chances que vous ayez une infection dentaire. Cette désignation est donnée à différents types de manifestations infectieuses comme une rage de dent, un abcès ou un problème survenu au niveau de la dent de sagesse. De nombreux patients ont du mal à savoir s’il s’agit d’une infection ou d’un autre souci dentaire. Notez que ce problème est reconnaissable à travers des symptômes comme une fièvre relativement élevée, des difficultés dès que vous bougez votre bouche, une gêne pour avaler votre salive, etc.

Très souvent, les manifestations symptomatiques ne sont pas localisées. L’infection engendre une altération générale de votre état et de votre niveau de bien-être. Si vous constatez l’un des problèmes que nous venons de citer, il y a de fortes chances que vous soyez confronté à une urgence dentaire. Dans ce cas, nous vous conseillons de ne pas opter pour l’automédication et de faire appel à un dentiste de garde dans les délais les plus courts. Notez que choisir tout seul les médicaments à prendre peut causer plus de dommages que de bienfaits.

Les traumatismes dentaires

Un traumatisme dentaire est un choc subi par une ou plusieurs dents. Si cela se manifeste par des signes palpables chez certains sujets, il n’est pas rare que ces blessures traumatiques n’engendrent aucun symptôme. Lorsqu’une dent est cassée, des problèmes plus profonds peuvent survenir comme la sortie de la dent de son alvéole. Ce problème s’accompagne rarement de douleurs, ce qui explique pourquoi très peu y voient une raison suffisante de consulter un dentiste en urgence.

Pourtant, un choc qui peut paraître anodin conduirait à la décoloration de la dent, au développement d’une nécrose pulpaire ou d’un abcès. Intervenir rapidement vous permet de récupérer une dent fracturée. Pour cela, vous devez suivre un certain nombre de directives pour faciliter le collage. Gardez le morceau fracturé dans un milieu stérile comme une mini-boîte avec du sérum physiologique. Si vous n’en avez pas à portée de main, un mouchoir propre peut faire l’affaire. Par ailleurs, la dent doit être tenue par la couronne et non par la racine pour limiter les risques de contamination bactérienne. Pour augmenter vos chances de récupérer votre dent, il faut vous rendre chez le dentiste une heure maximum après la survenue du traumatisme.

Les problèmes hémorragiques

Ce problème est étroitement lié au précédent. En effet, il suffit d’un choc pour provoquer une hémorragie qui nécessite l’intervention d’un spécialiste. Cependant, la manière avec laquelle vous allez agir après le choc est déterminante pour limiter les douleurs et empêcher l’intrusion des bactéries dans la cavité buccale.

Dans un premier temps, les dentistes conseillent de papoter légèrement la zone qui saigne à l’aide d’une gaze. Vous pouvez également utiliser un mouchoir. De cette manière, la plaie sera compressée et vous limiterez ainsi l’effet de l’hémorragie.

Cependant, même si vous arrivez à arrêter le saignement, n’attendez pas le lendemain et essayez de consulter au plus vite. Même si l’automédication est déconseillée, vous avez toutefois la possibilité de réduire la douleur en prenant un antalgique. Attention toutefois à ne pas prendre d’aspirine. Ce médicament est réputé pour ses effets amplifiants l’hémorragie !