L’adolescence se caractérise par une poussée d’acné. Celle-ci s’estompe et disparait à l’âge adulte. Cependant, la contraception utilisant la pilule consistant à absorber des hormones sexuelles, elle favorise le développement d’acné. Il est pourtant possible d’éviter ce genre d’effet secondaire en choisissant la pilule qui convient à notre organisme. En effet, chaque femme a son profil hormonal, ce qui permet de déterminer la pilule qui lui convient.

Une femme ayant des règles abondantes, douloureuses et un gonflement des seins en fin de cycle a un profil « estrogénique », qui correspond à une pilule à « climat progestatif ». Une femme ayant beaucoup d’acné et de pilosité, par contre, a un profil « progestatif », donc une pilule à « climat estrogénique » est idéale pour celle-ci.

En outre si une pilule entraîne de l’acné, c’est à cause de la combinaison d’hormones qu’elle contient. Les anciennes pilules ont plutôt un climat progestatif, donc elles ne sont pas indiquées pour les femmes ayant de l’acné.  Cette dernière risque de s’aggraver. Néanmoins, ces pilules permettent de diminuer le volume des règles et de soulager les diverses douleurs ressenties durant les règles. Le progestatif de troisième génération, quant à lui, est une pilule à « climat progestatif ». Il est ainsi fait pour celles qui ont un profil « estrogénique ».

Il est fortement recommandé de voir le médecin avant de prendre quelque pilule que ce soit. Il est le seul apte à connaître quelle pilule est destinée à quel type de femme. Cependant, l’Agence Nationale de Sécurité du Médicament a recommandé aux médecins de privilégier les anciennes pilules, sauf en cas d’intolérance.

Enfin, la pilule que l’on croyait adaptée à tout type de femme s’avère néfaste pour quelques unes. De ce fait, la pilule que l’on doit prendre dépend de notre profil hormonal.