La pose de carrelage au sol n’est pas une tâche si difficile que cela, à condition de choisir le bon modèle de carreaux, mais aussi d’utiliser les outils nécessaires pour ce travail spécifique. Tour d’horizon sur les différents types de carreaux et tout le matériel nécessaire pour la pose.

Quels types de carreaux pour le sol ?

Avant de se lancer dans la pose d’un carrelage de sol, il faut bien évidemment avant tout choisir le type de carreaux adapté. En plus d’avoir de multiples possibilités en termes de motifs et de couleurs, vous avez en effet aussi le choix entre différents types de carreaux en fonction de la résistance et de la dureté.

Parmi les plus solides et les plus résistants, on retrouve par exemple les carreaux de ciment, un type particulier de carrelage qui redevient d’ailleurs très tendance ces derniers temps. Mais les plus classiques des carreaux restent bien évidemment les modèles en céramique, qui se déclinent en fonction de la matière utilisée dans leur fabrication (terre cuite, émaux, tomettes, grès émaillés…).

On trouve également deux autres alternatives en termes de carrelage, à commencer par les carreaux en pierre. Bien que très solides, ces derniers se choisissent toutefois avec beaucoup de précautions à cause de leur poids, obligeant par exemple le carreleur à bien analyser la surface de destination avant la pose. Comme dernière option, on a le carrelage mosaïque qui s’utilise surtout dans les pièces humides (salle de bain), et dont la pose est plus facile à condition d’avoir un bon outillage pour carrelage en main, cliquez ici pour plus d’infos.

Le matériel utilisé pour la pose

En parlant d’accessoires justement, sachez qu’il faut être bien équipé d’outillage carrelage adapté si l’on souhaite réussir la pose d’un carrelage. Une fois avoir choisi le bon modèle de carreaux à poser, il est important de se procurer tous les matériels nécessaires avant de commencer le travail, comme ceux du kit outillage carrelage Céramika Drive.

Parmi les indispensables, on retrouve bien évidemment le mortier-colle qui permet de fixer les carreaux au sol. Rien que pour la préparation et la pose du mortier-colle, il faut plusieurs accessoires et outils, dont un récipient ou bac pour mortier, une truelle et une spatule crantée.

Après avoir étalé le mortier, le carreleur se sert ensuite d’autres outils de carrelage pour bien positionner le carreau avec précision sur la surface de destination, comme des croisillons, un maillet en caoutchouc et un niveau à bulle. Vers la fin de la pose du carrelage de sol, il est parfois nécessaire de découper les carreaux pour les adapter à la surface restante, d’où la nécessité d’une machine à couper le carrelage et d’une pince à rogner.

En ce qui concerne la finition, le carreleur utilise d’autres matériels et accessoires, comme le mortier de jointement (ou mortier à joint), l’éponge et le chiffon pour enlever le mortier qui dépasse avant que cela sèche. Bien que facultatif, l’application de produits anti-moisissures peut être utile, ou encore du trichloréthylène pour le nettoyage des taches tenaces après la pose.

Quelques bases de pose à savoir

Pour réussir la pose de son carrelage au sol, il est très important de faire une bonne préparation, c’est-à-dire de bien calculer la surface totale de destination puis de tracer les repères. Réfléchissez aussi à un plan de pose en choisissant la manière dont vous allez procéder.

En effet, vous pouvez soit commencer à partir de l’axe de la porte qui est la méthode la plus prisée par les carreleurs, soit débuter depuis le centre de la pièce ce qui nécessite éventuellement des découpes à la fin. Sinon, vous pouvez aussi choisir la solution de facilité, c’est-à-dire commencer le long d’un mur, ce qui n’est toutefois pas tout le temps pratique, surtout s’il y a des petits décalages au niveau des murs.

Enfin, pensez aussi à respecter un temps de séchage minimum de 24h après la pose avant de faire les travaux de finition nécessaire sur le carrelage, comme la pose du mortier joint en utilisant l’outil carreleur adéquat.