Qu’elles soient rouges, jaunes ou vertes, les pommes font partie des fruits riches en antioxydants et fibres alimentaires. Voici un bref aperçu autour des bienfaits que renferment ce fruit charnu et savoureux.

Qu’est-ce qu’on peut trouver dans la pomme ?

La pomme renferme une quantité importante d’antioxydants dont les effets sur l’oxydation de l’ADN ont fait l’unanimité auprès des experts. Elle contient entre autres des flavonoïdes et d’autres composés phénoliques. La pomme contient également des polyphénols jugés comme exerçant des effets bénéfiques sur le cholestérol dans le sang. Ils participent également à la réduction des lésions qui apparaissent dans les vaisseaux sanguins. A noter qu’il a été démontré qu’on peut trouver 200 milligrammes de polyphénols dans une pomme fraîche. La quercétine et la pectine font de surcroît partie des vertus de ce fruit charnu. Le premier est un puissant antioxydant considéré comme étant une protection efficace contre les maladies cardiovasculaires et le cancer. La seconde est un type de fibre dite  « solubles ». Ces fibres représentent la moitié des fibres présentes dans la pomme et se trouvent principalement dans la pelure

Les effets bénéfiques de ce fruit

D’après plusieurs études, on peut recenser plusieurs bénéfices liés à la consommation de la pomme. La pectine de pomme, présente surtout dans la pelure, peut provoquer la baisse du mauvais cholestérol dans le sang. Il a été démontré aussi que le pouvoir antioxydant de la pomme permet de réduire considérablement le risque de maladies cardiovasculaires puisque les antioxydants dans ce fruit agissent particulièrement sur les lipides qui sont en circulation dans le sang. Si consommée en fruit et non transformée, la pomme diminue également l’incidence du syndrome coronaire aigu. Même si cela n’est pas souvent évoqué, il semblerait que manger des pommes favoriserait la fonction respiratoire et aurait un effet bénéfique sur l’incidence de l’asthme et des affections des voies respiratoires. Par ailleurs, pour les femmes enceintes, le fait de consommer régulièrement de la pomme pendant la grossesse réduit le risque d’asthme chez les enfants. Avoir l’habitude de consommer des pommes pouvait réduire le risque du cancer du poumon et du cancer colorectal.

Bien consommer la pomme

La pomme n’est juste un fruit à pulpe ferme et juteux mais c’est un véritable aliment sans pareil compte tenu de ses vertus. Une pomme moyenne avec une pelure de 140 grammes renferme 19.1 grammes de glucides, 0.2 grammes de lipides et 2.6 grammes de fibres alimentaires. Afin de profiter à maximum tous les bienfaits de ce fruit juteux, il est recommandé de le manger avec sa pelure car le pouvoir antioxydant de cette dernière est 2 à 6 fois plus élevé par rapport à celui de la chair. Il faut préciser aussi que la pomme transformée (surtout en jus) peut perdre une grande quantité de ses flavonoïdes. Toutefois, le jus de pomme (avec un peu d’ajout) peut être une excellente source de vitamine C et de manganèse. La purée de pomme renferme également du manganèse.