Donner une définition précise de la gestion de patrimoine n’est pas évident, du fait de sa transversalité et des nombreuses activités qu’elle regroupe. Simplement, le conseiller en gestion de patrimoine est un professionnel qui accompagne et conseille ses clients dans l’optimisation et la gestion de patrimoine, individuel ou familial. Il intervient auprès des établissements financiers pour rechercher des solutions d’investissements financiers et/ou immobiliers. Souvent on a recours aux services de cet expert dans l’objectif de rentabiliser et d’optimiser son patrimoine, mais également pour des raisons fiscales, la préparation à la retraite et la succession. C’est un investissement qui requiert beaucoup de prudence et d’expertise afin d’éviter les erreurs.

Recourir à l’aide d’un expert en gestion de patrimoine

Essayer de gérer soi-même son patrimoine est une erreur capitale, le marché des placements étant un secteur complexe et difficile à comprendre. Faire appel à un cabinet pour gérer ses avoirs est primordial pour mieux optimiser et rentabiliser sa fortune et éviter tous les pièges du marché. En effet, connaitre les bons placements requiert un niveau d’expertise élevé. Cela étant, la profession de conseiller patrimonial n’étant pas encore règlementée, et que plusieurs experts en gestion d’affaires ou en courtage d’assurances, … revêtent aussi ce costume ; il est donc important de bien identifier son conseiller.

Pour vérifier la compétence et le sérieux du professionnel à qui vous aurez affaire, il vous sera nécessaire de voir les agrégations de celui-ci auprès des institutions compétentes. Concernant l’épargne, assurez-vous que le conseiller soit membre d’une des quatre associations professionnelles agréée par l’Autorité des Marchés Financiers ; cette vérification est d’une importance capitale pour savoir si le cabinet entre dans la surveillance du gendarme de la bourse. Pareillement, il est préférable de prendre un cabinet ou un conseiller ayant une immatriculation à l’ORIAS, c’est-à-dire un conseiller qui est dans le registre des intermédiaires de l’assurance, de la banque et de la finance. Confier la gestion de ses biens entre les mains d’experts en conseils de gestion, comme la société Alba de Julien Vautel pour des investissements rentables et sécurisés est la première étape d’une bonne gestion patrimoniale.

Choisir entre un CGPI ou un CGP d’un établissement financier

Le choix de prendre un conseiller en gestion de patrimoine indépendant ou CGPI et un conseiller en gestion de patrimoine d’un établissement financier comme une banque se révèle d’être tout aussi important que la compétence même du conseiller. Pour de conseils plus objectifs, opter pour un CGPI est la meilleure solution, de plus il pourra vous orienter vers plusieurs placements et vous proposer plusieurs solutions d’investissements. À l’inverse d’un CGP qui ne pourra que proposer des produits de l’établissement où il est placé. Un conseiller n’étant pas un vendeur de produits, un CGPI répond parfaitement à la demande. Le choix d’un conseiller sans honoraires ou d’un conseiller payant est une décision au préalable pour éviter certaines erreurs, selon que l’investissement que vous souhaitez soit à court, moyen ou long terme. Toutefois, cela n’exclut pas le fait qu’un conseiller gratuit peut fournir des conseils de très bonne qualité.

Définir un plan d’investissements avec des objectifs précis

Un gestionnaire de patrimoine se charge de proposer des plans pour faire fructifier vos biens et vos économies. Nombreuses raisons poussent à recourir à l’aide d’un gestionnaire : gérer un héritage, constituer un complément de retraite ou encore préparer une succession, et cela dans l’unique raison de percevoir des bénéfices. Ceci dit, confier la gestion de ses propriétés à un expert peut se faire à tout moment. En effet, le bon moment pour investir n’existe pas, et que remettre cette décision au lendemain pourrait rendre votre situation précaire.

Établir des objectifs de rentabilité selon votre capital permet d’évaluer les risques que vous pourrez supporter sur les placements qui vous seront proposés, mais encore, cela permet de définir une stratégie et éviter ainsi les aléas, les atermoiements, l’improvisation et les décisions hasardeuses. Éviter d’investir pour défiscaliser fait partie aussi des erreurs à éviter. En effet, réaliser un placement pour bénéficier d’une défiscalisation est un des problèmes majeurs dans la gestion de patrimoine, surtout quand cela n’est pas nécessaire et que d’autres alternatives à la réduction des taxes et impôts seront bien plus fructueuses.

Diversifier les placements de son patrimoine

La partie bénéfique avec un CGP c’est que c’est aussi un conseiller en investissement financier et immobilier. Un expert devra donc être à même d’orienter ses clients vers divers placements. Une erreur fatale dans la gestion de patrimoine est de n’investir que dans un seul domaine. Tout investir dans l’immobilier, n’investir que dans la finance ou encore mettre tous ses biens dans l’assurance vie pour bénéficier des meilleures conditions fiscales lors de la transmission sont des erreurs à éviter absolument ; afin de ne pas subir des pertes causées les aléas économiques qui pourraient survenir dans le secteur. Pour un investissement réussi, le maître-mot est la diversification, et il est du rôle des conseillers en gestion de fortune de faire respecter cette règle de prudence et de bon sens.